08/04/2005

ô tempora...ô mores...

L'histoire, à proprement parler, ne se répète pas mais comme les illusions de l'homme sont limitées en nombre, elles reviennent toujours sous un autre déguisement...donnant ainsi à une saloperie décrépite un air de nouveauté et un pâle vernis tragique !!!

15:36 Écrit par keone | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.